F Nous contacter


0

Documents  68T15 | enregistrements trouvés : 5

O
     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

Post-edited  Une deuxième révolution galiléenne ?
Dowek, Gilles (Auteur de la Conférence) | CIRM (Editeur )

L'introduction d'un nouveau concept scientifique permet souvent de donner de nouvelles réponses à des questions anciennes qui n'avaient jusqu'alors reçu que des réponses imparfaites. Cet exposé présente quelques questions qui ont trouvé de nouvelles réponses depuis que nous comprenons mieux la notion d'algorithme : qu'est-ce qu'un aéroport ?, qu'est-ce qu'une cellule, qu'est-ce qu'une loi physique ?, ... La prise de conscience du caractère algorithmique de ces objets scientifiques nous amène à considérer de nouveaux langages pour les décrire. Cette révolution, dans le langage dans lequel la science s'écrit, peut-être comparée à la révolution qui s'est produite, au début du XVIIe siècle, quand le langage mathématique a commencé à être utilisé pour décrire des phénomènes physiques. L'introduction d'un nouveau concept scientifique permet souvent de donner de nouvelles réponses à des questions anciennes qui n'avaient jusqu'alors reçu que des réponses imparfaites. Cet exposé présente quelques questions qui ont trouvé de nouvelles réponses depuis que nous comprenons mieux la notion d'algorithme : qu'est-ce qu'un aéroport ?, qu'est-ce qu'une cellule, qu'est-ce qu'une loi physique ?, ... La prise de conscience du caractère ...

00A30 ; 03B35 ; 68T15

Multi angle  Proof and computation in Coq
Théry, Laurent (Auteur de la Conférence) | CIRM (Editeur )

In this talk, we are going to show on some elementary examples how computation can easily be incorporated inside proof in a proof system like Coq.

68N30 ; 68Q60 ; 68T15

This talk is about verified numerical algorithms in Isabelle/HOL, with a focus on guaranteed enclosures for solutions of ODEs. The enclosures are represented by zonotopes, arising from the use of affine arithmetic. Enclosures for solutions of ODEs are computed by set-based variants of the well-known Runge-Kutta methods.
All of the algorithms are formally verified with respect to a formalization of ODEs in Isabelle/HOL: The correctness proofs are carried out for abstract algorithms, which are specified in terms of real numbers and sets. These abstract algorithms are automatically refined towards executable specifications based on lists, zonotopes, and software floating point numbers. Optimizations for low-dimensional, nonlinear dynamics allow for an application highlight: the computation of an accurate enclosure for the Lorenz attractor. This contributes to an important proof that originally relied on non-verified numerical computations.
This talk is about verified numerical algorithms in Isabelle/HOL, with a focus on guaranteed enclosures for solutions of ODEs. The enclosures are represented by zonotopes, arising from the use of affine arithmetic. Enclosures for solutions of ODEs are computed by set-based variants of the well-known Runge-Kutta methods.
All of the algorithms are formally verified with respect to a formalization of ODEs in Isabelle/HOL: The correctness proofs are ...

68T15 ; 34-04 ; 34A12 ; 37D45 ; 65G20 ; 65G30 ; 65G50 ; 65L70 ; 68N15 ; 68Q60 ; 68N30 ; 65Y04

Nous confions à nos ordinateurs de nombreux calculs mais la machine a des limites due à son arithmétique dite à virgule flottante. D'une part chaque calcul est effectué avec un certain nombre de chiffres (souvent environ 15 chiffres décimaux) et donc chaque calcul peut créer une erreur, certes faible, mais qui peut s'accumuler avec les précédentes pour fournir un résultat complètement faux. D'autre part, les valeurs que l'ordinateur appréhende ont des limites vers l'infiniment petit et l'infiniment grand. Hors de ces bornes, l'ordinateur produit des valeurs spéciales souvent inattendues. La première partie de cet exposé montrera que l'ordinateur n'est pas infaillible ou plutôt que son utilisation est parfois abusive. La seconde partie consisitera en une utilisation judicieuse de l'arithmétique flottante de façon à récupérer les erreurs ou à garantir un calcul
presque juste, même dans les cas pathologiques.
Nous confions à nos ordinateurs de nombreux calculs mais la machine a des limites due à son arithmétique dite à virgule flottante. D'une part chaque calcul est effectué avec un certain nombre de chiffres (souvent environ 15 chiffres décimaux) et donc chaque calcul peut créer une erreur, certes faible, mais qui peut s'accumuler avec les précédentes pour fournir un résultat complètement faux. D'autre part, les valeurs que l'ordinateur appréhende ...

65G50 ; 68T15 ; 65G20 ; 68Q60 ; 65Y04

Nuage de mots clefs ici

Z