F Nous contacter


0

Documents  97CXX | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

Dans les recommandations du socle commun des connaissances, on peut lire « La maîtrise des principaux éléments de mathématiques s'acquiert et s'exerce essentiellement par la résolution de problèmes, notamment à partir de situations proches de la réalité ». Nous
proposerons dans cet exposé quelques éléments de réflexion et quelques pistes permettant de prendre au sérieux ce projet ambitieux.
Dans les recommandations du socle commun des connaissances, on peut lire « La maîtrise des principaux éléments de mathématiques s'acquiert et s'exerce essentiellement par la résolution de problèmes, notamment à partir de situations proches de la réalité ». Nous
proposerons dans cet exposé quelques éléments de réflexion et quelques pistes permettant de prendre au sérieux ce projet ambitieux.

00A05 ; 00A06 ; 97CXX

La sous-représentation des femmes dans les filières et carrières scientifiques est un constat récurrent au niveau international. Problématique pour de multiples raisons, notamment éthiques, juridiques, et économiques, cette sous-représentation est également au coeur du débat sur l'idée d'une infériorité des femmes dans les sciences dites « dures ». Observée à partir de tests standardisés, l'infériorité des femmes serait évidente à partir du lycée, principalement en mathématiques, et sur les items les plus difficiles des tests. D'où l'idée qu'en mathématiques, les femmes atteindraient leurs "limites biologiques" plus vite que les hommes. Depuis une vingtaine d'années, les travaux sur l'effet de menace du stéréotype (Steele, 1997) ont permis d'apporter un nouvel éclairage sur les inégalités hommes/femmes en mathématiques. Les différences observées sont considérées comme l'expression de contraintes sociales et culturelles (plutôt que de contraintes essentiellement biologiques) en rapport avec l'action d'un stéréotype forçant les femmes à se comparer défavorablement aux hommes dans les disciplines scientifiques. Confrontées à des tests difficiles, les femmes subiraient une pression supplémentaire liée à la crainte de confirmer ce stéréotype. L'anxiété et la distraction cognitive qui en résultent viendraient interférer avec la réalisation du test et conduiraient les femmes à produire des performances suboptimales. Nous illustrerons l'influence subtile de la menace du stéréotype dans le maintien des inégalités hommes/femmes en mathématiques, à travers la présentation des résultats diverses recherches fondamentales et appliquées. Nous illustrerons également les différentes interventions qui ont été proposées pour lutter contre le phénomène de menace du stéréotype et pour encourager les filles/femmes à davantage investir les filières scientifiques, véritable enjeu de société aujourd'hui.

Mots clés : menace du stéréotype - disciplines scientifiques - différences de genre - performance - stéréotype implicite
La sous-représentation des femmes dans les filières et carrières scientifiques est un constat récurrent au niveau international. Problématique pour de multiples raisons, notamment éthiques, juridiques, et économiques, cette sous-représentation est également au coeur du débat sur l'idée d'une infériorité des femmes dans les sciences dites « dures ». Observée à partir de tests standardisés, l'infériorité des femmes serait évidente à partir du ...

00A05 ; 00A06 ; 97CXX

Nuage de mots clefs ici

Z